Les études sur la laïcité à l’IFEA : bref aperçu

1981_TurcicaSi l’on considère à la fois la programmation scientifique, les thèmes des chercheurs présents à l’IFEA (chercheurs de passage ou non) et les ressources de la bibliothèque et des centres de documentation de l’IFEA, il est possible de retracer sommairement  la « carrière » du thème de la laïcité au sein de cette institution. Pour faire court, trois temps et trois modes d’approche, parfois déployés de concert, ressortent.

  1. Début des années 1980

Le premier temps, qui voit une affirmation de la laïcité comme sujet de recherche correspond au début des années 1980 et aux premières publications de l’Association pour le développement des Etudes turques à travers la collection “Turcica” (P. Dumont et J.-L. Bacqué-Grammont 1981). Les deux perspectives privilégiées sont l’histoire (des débuts de la République) et le droit. Le directeur de l’IFEA d’alors (J.-L. B.-Grammont et un futur directeur (P. Dumont) sont les maîtres-d’œuvre de cet éveil, dans le contexte du centenaire de la mort de Mustafa Kemal Atatürk en 1981.

  1. Début des années 1990

La deuxième vague implique davantage les politologues, à l’instar de Gérard Groc1 – ancien pensionnaire de l’IFEA –  et se déploie en relation avec l’Université de Marmara (le département d’administration publique), la jeune Université de Galatasaray, la revue CEMOTI, l’INALCO (Bozdemir 1996) et Science-Po Grenoble (Marcou & Burdy 1995). Le colloque « Islam et laïcité » (Colloque international à l’Université de Galatasaray, Istanbul, 22/24 septembre 1994) fut à cet égard très révélateur, voire fondateur de ce moment2.

Stéphane Yerasimos, directeur de 1994 à 1999, participe aussi activement en tant qu’historien à cette seconde vague (1994). Dans les années 1990 comme au début des années 1980, les recherches se construisent toujours en référence au paradigme du « modèle français ». Côté langue turque, ces années sont aussi celles de la sortie des travaux de Sezen Yümmi (1993), Nuray Mert (1994), Ahmet Taner Kışlalı (1997) et d’İ. Kaboğlu (2001).

  1. Sociologisation de la question et sortie du paradigme du « modèle français »

Depuis, avec notamment les travaux d’Elise Massicard3 (2005), pensionnaire scientifique de 2010 à 2014, une troisième perspective semble prendre le dessus, qui ne se soucie plus de comparaison franco-turque. C’est celle de la sociologie politique, à travers notamment l’analyse des segments de la société turque qui ne se reconnaissent pas dans une définition de la laïcité à partir d’un point de référence implicite turco-sunnite. En Turquie, les travaux de Cengiz (2010), Haldun (2010) et Hakan (2011) relèvent de cette veine renouvelée. A noter en outre que peu d’études  sur la laïcité autoritaire – dans la lignée des travaux de P.-J. Luizard (2007) et de A. Lamchichi (2000) – ont été conduites par des chercheurs français en Turquie, alors que les publications en langue turque sur la question ont fleuri depuis quelques années.

Sélection d’ouvrages de la bibliothèque de l’IFEA (avec cotes correspondantes)

  • Dumont P. et Bacqué-Grammont J.-L. (1981), « La Turquie et la France à l’époque d’Atatürk », Collection Turcica, I.
  • Altındal A. (1986), Laiklik (Tur Se 222).
  • Kocatürk U. (éd.) (1987), Türkiye Cumhuriyeti’nin temel ilkelerinden lâiklik (Tur Hm 0319).
  • Yümni S. (1993), Türk toplumunun laiklik anlayışı (Tur Se 146).
  • Yerasimos S. (éd.) (1994), Les Turcs : Orient et Occident, islam et laïcité, Paris, Autrement. (Tur Hm 0385).
  • Mert N. (1994), Laiklik Tartışmasına Kavramsal Bir Bakış. Cumhuriyet Kurulurken Laik Düşünce (Tur Cont 049).
  • Marcou J.-M. et Burdy J.-P. (dir.), 1995, « Laïcités en France et en Turquie », Cahiers d’Études sur la Méditerranée Orientale et le monde Turco-Iranien, N° 19, 1995. https://cemoti.revues.org/840
  • Bozdemir M.  (éd.) (1996), Islam et laicité : Approches globales et regionales,  (ISL G 075).
  • Türkmen B. (1996), La redéfinition de la laïcité par les lycéens en Turquie (TEZ 311)
  • Groc Gérard (1996), « Le deuxième âge de la laïcité turque », in M. Bozdemir (éd) : Islam et Laïcité, approches globales et régionales (Colloque de l’ERISM : Islam et laïcité), L’Harmattan, Paris, pp. 215-232  (Tur Cont 031 VIII).
  • Kaboğlu Ö. İbrahim (2001), Laiklik ve demokrasi (H Gén 242).
  • Kışlalı Ahmet Taner (1997), Kemalizm laiklik ve demokrasi   (Tur Cont 092)
  • Yavuz Hakan M. (2011), Erbakan’dan Erdoğan’a Laiklik Demokrasi, Kürt Sorunu ve İslam (Tur Cont 484).

Cite this article as: Jean-François Pérouse, "Les études sur la laïcité à l’IFEA : bref aperçu," in Dipnot, 12/05/2016, http://dipnot.hypotheses.org/1924.

  1. Pour sa bibliographie complète, voir : http://iremam.cnrs.fr/?article34 []
  2. Voir la chronique à chaud d’Ural Manço dans les CEMOTI : https://cemoti.revues.org/1711 []
  3. Voir Massicard (2005),« L’organisation des rapports entre État et religion en Turquie » (rapport CERAPS) : https://www.unicaen.fr/puc/images/crdf0410massicard.pdf []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *