In memoriam Prof. Dr. Klaus Peter Schmidt (11 décembre 1953- 20 juillet 2014)

Le mois dernier, 20 juillet 2014, notre collègue le professeur Klaus Schmidt, archéologue préhistorien, nous quittait à l’âge de 61 ans. Docteur de l’Université d’Heidelberg en 1983, il dédia sa vie professionnelle aux recherches archéologiques proches-orientales et principalement mésopotamiennes.

Près de vingt ans déjà que Klaus fouillait le site Néolithique de Göbekli Tepe, localisé sur l’un des rares reliefs du terrain au sud-est d’Urfa, permettant d’embrasser du regard la plaine d’Harran et d’en saisir l’aridité. À cette aridité et horizontalité de la plaine répondait l’extravagance des piliers dressés dans de larges structures circulaires et ornés d’un bestiaire sculpté dans cette roche calcaire, représentant une faune sauvage allant de l’insecte aux grands prédateurs. Devant ce saisissant spectacle légué par nos ancêtres  il y a quelques dix millénaires avant J.C, Klaus Schmidt toujours, resta humble et, de prétention il n’eut que celle de comprendre ce monde mésopotamien en proie aux derniers soubresauts des traditions nomades avant la sédentarisation.

Au nom de l’IFEA, j’adresse nos condoléances et pensées à son épouse Çiğdem Köksal Schmidt, à sa famille, ses proches et amis, ainsi qu’à ses collègues de l’Institut Archéologique Allemand (DAI), de l’Université d’Erlangen-Nüremberg (FAU) et du Musée Archéologique de Şanlıurfa.

Dear Klaus let me bid you farewell. From behind the stones of Göbekli Tepe, may you reach those wild spirits you cared for so long.

Pour les condoléances: http://www.dainst.org/de/story/klaus-schmidt-1953-2014-0?ft=all

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *