Tour d’horizon des Études Culturelles

Türkçe çeviri

Mars 2014

La notion de « culture », plutôt que de désigner un panthéon de références doit se définir comme « les manières de vivre, sentir, penser propre à un groupe social » (Cuche, 1996).

Les études culturelles (cultural studies) sont encore peu connues en France. Nées en Angleterre dans les années 60 et largement développées aux États-Unis, c’est un champ de recherche marqué par la culture académique anglo-saxonne. La définition de « culture » y est comprise, non comme « culture lettrée », mais comme « les manières de vivre, sentir, penser propre à un groupe social » (Cuche, 1996). Elles combinent l’approche de disciplines diverses : anthropologie, médiologie (media studies), sociologie, littérature, psychanalyse, géographie… Elles se réfèrent à une littérature engagée (Marx, Gramsci, Althusser…) et défendent une approche critique.

Plutôt qu’une nouvelle discipline, ce sont les nouveaux domaines de recherche lancés dans ce contexte qui leur confèrent leur spécificité. Les études de genre (gender studies, queer studies, gay and lesbian studies), les études post-coloniales (post-colonial studies, subaltern studies), les études de traduction (translation studies) ont permis d’ouvrir de nouvelles perspectives, désormais incontournables. Pensée comme une problématique de pouvoir, la culture doit être analysée à l’aune d’interrogation théorique et de concepts appropriés. Idéologie, hégémonie, résistance et identité sont les notions structurantes des travaux en cultural studies. Elles empruntent largement aux auteurs de la « French theory » (cf. le livre de François Cusset sur la question) : Foucault, Deleuze et Guattari, Derrida ….

Le contexte français déjà dense a laissé peu de place à la réception de cette littérature. Les traductions d’ouvrages considérés comme majeurs se font avec plusieurs années (voire décennies) de décalage et l’étude en anglais académique reste marginale (cf. travail de traduction des éditions Amsterdam). Armand Mattelard et Erik Neveu rappellent l’effervescence hexagonale qui voit se développer des thématiques similaires avec l’école des Annales, la sociologie de la lecture (Mattelard, Neveu, 2008). Ils notent également la différence d’approche dans l’articulation entre engagement et recherche. Si les chercheurs anglo-saxons n’hésitent pas à se revendiquer « activistes », les prises de position restent souvent associées à un abandon d’une recherche d’objectivité garante de scientificité en France. Elles font cependant l’objet d’un intérêt grandissant depuis une dizaine d’année et trouvent des ponts et des prolongements dans de nombreuses publications1sans nécessairement se revendiquer de cette étiquette (Histoire connectée, Histoire mondiale).

Depuis 50 ans, les Cultural studies ont connu années fastes et égarements. Elles ont fait l’objet de nombreuses critiques2 (cf. l’affaire Sokal3 ) : une tendance à « textualiser », un « matérialisme » culturel, et trop peu d’attention à l’histoire et à l’économie. Il n’en reste pas moins qu’elles ont contribué à la connaissance des cultures contemporaines, notamment sur les questions de genre et d’appartenance communautaire. Entre combinaison des disciplines et emboîtement des échelles, la géographie culturelle ne serait-elle pas un cadre prometteur ?   

Bibliographie 

La liste de références présentées n’est pas exhaustive (voir carte des auteurs de référence). Quelques ouvrages en français permettront d’avoir de premiers repères.  Elle a également pour but d’encourager la lecture dans la langue source, même si de plus en plus de textes clés sont désormais traduits en français. Quelques sites Internet sont également suggérés.

Les Cultural studies en France

  • Cusset, François, French Theory, Foucault, Derrida, Deleuze et Cie et les mutations de la vie intellectuelle aux États-Unis , Editions la Découverte, 2013
  • Pétré-Grenouilleau, Olivier. « La galaxie histoire-monde ». Le Débat n° 154, no 2 (1 mars 2009): 41-52. doi:10.3917/deba.154.0041.
  • Mattelart, Armand, et Érik Neveu. Introduction aux cultural studies. 1 vol. Nouvelle éd. Repères 363. Paris: la Découverte, 2008.
  • Glevarec, Hervé, Éric Macé, et Éric Maigret, Cultural studies: anthologie. 1 vol. Médiacultures. Paris: A. Colin INA, 2008.
  • Douki, Caroline, et Philippe Minard. « Histoire globale, histoires connectées?: un changement d’échelle historiographique?? » Revue d’histoire moderne et contemporaine n° 54-4bis, no 5 (12 décembre 2007): 7-21.
  • Michael Samers, Collectif – Christine Chivallon, Pascal Ragouet,  Discours scientifiques et contextes culturels. Géographies françaises et britanniques à l’épreuve postmoderne, MSHA, 1999

Les études de genre (Gender, Gay and Lesbian, Queer studies)

  • Butler, Judith “Queer Alliance and Anti-War Politics” Talk at 5th International Meeting Against Homophobia, Kaos GL, Ankara, 2010. http://www.antihomofobi.org/arsiv/2010en_queer_alliance.htm
  • Butler, Judith. Gender Trouble: Feminism and the Subversion of Identity, New York and London: Routledge, 1999 [1990], Preface (1999), Preface (1990), Chapter 1( pp.vii-44), Chapter 2 (pp.45-91) and pp.171-190.
  • Haraway, Donna, “A Cyborg Manifesto: Science, Technology and Socialist-Feminism in the Late Twentieth Century” in Simians, Cyborgs, and Women: The Reinvention of Nature, New York: Routledge, 1991, pp.149-181.
  • Haraway, Donna. « Situated Knowledges: The Science Question in Feminism and the Privilege of Partial Perspective ». Feministstudies 14, no 3 (1988): 575 599.
  • Rubin, Gayle “The Traffic in Women: Notes on the ‘Political Economy’ of Sex” in Toward an Anthropology of Women , Rayna Reiter, ed., Monthly Review Press, New York, 1975, pp.157-210.

Les études post-coloniales (Post-colonial and Subaltern studies)

  • Appadurai, Arjun. Après le colonialisme: les conséquences culturelles de la globalisation. Traduit par Françoise Bouillot. Paris: Payot, 2001.
  • Bhabha, Homi K. Les lieux de la culture: une théorie postcoloniale. Traduit par Françoise Bouillot. 1 vol. Paris: Payot, 2007.
  • Said, Edward W. L’orientalisme: l’Orient créé par l’Occident. Traduit par Catherine Malamoud et Claude Wauthier. Nouv. éd. augm. La couleur des idées. Paris: Éd. du Seuil, 1997.
  • Chakrabarty, Dipesh.  “Introduction” in Provincializing Europe: Postcolonial Thought and Historical difference, Princeton University Press, 2000
  • Gilroy, Paul, “The Crisis of ‘Race’ and Raciology” in Against Race: Imagining Political Culture Beyond the Colour Line, Harvard University Press, Cambridge, 2000, pp.11-53.

Médiologie, études des médias (Media studies)

  • Stuart Hall, “Encoding/Decoding” in Culture, Media, Language, eds. Stuart Hall, Dorothy Hobson, Andrew Lowe and Paul Willis, Routledge, London, 1980, pp.128-138. 

Géographie culturelle

  • David Harvey, Rebel Cities: From the Right to the City to Urban Revolution, London and New York: Verso, 2012. /

Anthropologie

  • C. Geertz, The Interpretation of Cultures, New York: Basic Books,
  • Stuart Hall, “Who Needs Identity?” in Questions of Cultural Identity, eds. Stuart Hall and Paul du Gay, London: Sage, 1996, pp.1-27.
  • Sara Ahmed, The Cultural Politics of Emotion, Edinburgh: Edinburgh Univ. Press, 2004.
  • Lauren Berlant, Cruel Optimism, Durham & London: Duke Univ. Press, 2011.

Sur Internet

  1. De nombreuses publications témoignent de l’impact des cultural studies. Entre autres : revue Hermès, revue Géographie et Culture, revue Clio (notamment « A nos lectrices et lecteurs », Clio, n°37, p7-8, 2013)… []
  2. Pierre Bourdieu, et Loïc Wacquant. « Sur les ruses de la raison impérialiste ». Actes de la recherche en sciences sociales 121, no 1 (1998): 109-118, [http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_1998_num_121_1_3250] []
  3. Débats liés à la publication d’un article canular rédigé par le physicien Alan Sokal dans une revue d’études culturelles []

Une réflexion sur « Tour d’horizon des Études Culturelles »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.