Parutions décembre 2012/janvier 2013 : Histoire ottomane et de la jeune république

Chez Kaynak est sorti en janvier la réédition du livre de Hüner Tuncer Metternich’in Osmanlı Politikası 1815-1848 [La politique ottomane de Metternich] (192p.) Il s’agit d’une courte monographie sur la politique de la monarchie des Habsbourg vis-à-vis de l’Empire ottoman basée sur des documents d’archives autrichiennes et fait état de la Question d’Orient dans la première moitié du XIXe siècle.

İsmail Dervişoğlu a préparé pour l’édition en turc moderne chez Kitabevi les écrits de l’ambassadeur ottoman à Paris de la Belle Époque Münir Paşa Geçmiş Zamanlar. Sultan 2. Abdülhamid’in Paris Sefir-i Kebirinin Diplomasi Yazıları ve Hatıraları [Salih Münir Çorlu : Les temps passés. Les écrits diplomatiques et mémoires de l’ambassadeur du sultan Abdülhamid II à Paris.] (767p.).

En décembre, Birzamanlar Yayıncılık a sorti la traduction turque du livre arménien sur l’histoire de l’imprimerie arménienne Dib u Dar de Teotig Baskı ve Harf. Ermeni Matbaacılık Tarihi [L’imprimé et la lettre. Histoire de l’imprimerie arménienne]. Le livre a été publié en 1912 à l’occasion de l’anniversaire de l’invention de l’alphabet arménien en 512 et celui de la première imprimerie arménienne de 1512 et présente une étude sur l’impact de l’imprimerie arménienne dans l’Empire ottoman et au-delà.

Chez Doğan Kitap est paru en décembre Türkiye’de Milli İktisat 1908-1918 [L’économie nationale en Turquie 1908-1918] de Zafer Toprak (800p). Il s’agit d’une réédition augmentée du livre classique de l’auteur sur la politique économique de l’État ottoman dans les années 1910 à l’occasion du vingtième anniversaire de sa première parution qui présente à cette occasion aussi un essai sur l’évolution de l’histoire économique de l’Empire ottoman.

En décembre, un livre de Hakan Erdem, Gerçek İle Kurmaca Arasında Torosyan’ın Acayip Hikayesi [L’étrange histoire de Torosyan entre vérité et fiction] (Doğan, 400p.), est revenu sur le parcours de Sarkis Torosyan, un officier arménien de l’armée ottomane pendant la Première Guerre mondiale. Le livre se situe par rapport à la republication de ses mémoires de 1948 en août 2012 par Ayhan Aktar (İletişim) et met en doute la véracité de son récit.

Sel Yayıncılık a publié en décembre le livre de Hamit Erdem Osmanlı Sosyalist Fırkası ve İştirakçı Hilmi [Le Parti Socialiste Ottoman et Hilmi du journal İştirak] (342p). L’étude porte sur le Parti Socialiste Ottoman (Osmanlı Sosyalist Fırkası, 1910) et le Parti Socialiste de Turquie (Türkiye Sosyalist Fırkası, 1919) à travers son fondateur Hilmi, rédacteur en chef du journal İştirak.

En janvier, İletişim a publié un livre d’Emel Akal İştirakiyuncular, Komünistler ve Paşa Hazretleri [Les socialistes, les communistes et le Paşa] (559p.). Le livre donne un récit sur les rapports entre les socialistes turcs, les bolcheviques et le mouvement kémaliste, en se concentrant principalement sur les années 1920 et 1921.

Le livre de Metin Çınar Anadoluculuk ve Tek Parti CHP’de Sağ Kanat [L’idéologie de l’anatolisme et l’aile droite du parti unique CHP] (293p.) publié en janvier chez İletişim, suit le développement de l’idéologie anatoliste principalement à travers l’étude des écrits de trois protagonistes du courant. Il analyse comment cette pensée, relativement marginale dans les premières années de la République, s’est établie au cours des années 1920 et 1930 comme une pensée cohérente marquant le parti au pouvoir.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.