In memoriam Aksel Tibet (1956-2019)

Alsel Tibet aux côtés de Belkis Taşkeser lors du cocktail organisé pour les 80 ans de l’IFEA en novembre 2010

Le samedi 26 janvier 2019 au soir, notre collègue et ami Aksel Tibet est décédé à l’âge de 62 ans. Archéologue et directeur des publications archéologiques de l’IFEA pendant presque 30 ans, la carrière d’Aksel ne se résume pas à des titres honorifiques ou travaux spécifiques mais fut intimement liée à sa vie personnelle, ses amitiés et ses rencontres. De l’Université d’Istanbul, à Lyon, Strasbourg et Paris où il développa nombre de collaborations, Aksel participa ou codirigea nombreux programmes archéologiques : prospections dans la région de Kastamonu et fouilles de sauvetage de Horum Höyük avec Catherine Marro, Porsuk Zeyve Höyük avec Olivier Pelon et Dominique Beyer ainsi que Fazıl Açıkgöz du Musée de Niğde.  Dès sa fondation, il fut très actif, un temps secrétaire, de la branche stambouliote de l’Association des archéologues (Arkeologlar Derneği – İstanbul Şubesi).

Pour l’IFEA comme pour l’ensemble des archéologues l’ayant rencontré, il fut un passeur de cultures entre des pays et des institutions différentes. Il savait que les seules valeurs qui permettent d’aboutir à des relations de travail pérennes et fructueuses dans la gestion délicate de la recherche archéologique sont la confiance et l’amitié. Il les offrit sans retenue, où qu’il passa, où qu’il travailla.

Son bureau à l’IFEA était ouvert à tous, jeunes étudiants de passage en quête d’un conseil, archéologues du monde entier qui y trouvaient, année après année, la chaleur de son accueil, une rassurante présence à travers laquelle les problèmes s’envolaient, les souvenirs s’échangeaient et les projets se formaient. Que ce soit dans l’élaboration de publications via la série monographique Varia Anatolica, ou la revue Anatolia Antiqua, Aksel œuvra à l’édition de travaux majeurs mais aussi à l’émergence de nouveaux auteurs, ouvrant les pages de nos revues aux jeunes archéologues, les aidant ainsi à publier et présenter leurs travaux.

Au nom de toute l’équipe de l’IFEA, nous présentons nos sincères condoléances à sa famille et ses proches.


4 réflexions sur « In memoriam Aksel Tibet (1956-2019) »

  1. Quel choc!

    J’ai eu la chance de le rencontrer en juillet 2017 et d’apprécier sa chaleureuse amitié. Sincères condoléances.

  2. I was shocked by this sad new and I would like to express my sincere sorrow and condolences to Aksel’s family and to IFEA

  3. Quelle triste nouvelle. A chacun de mes séjours à l’IFEA et à Istanbul j’ai toujours apprécié la gentillesse et la chaleur de l’accueil d’Aksel. Il va laisser un grand vide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.