Compte-rendu de la conférence de presse du projet européen mené par le Pôle Archéologie de l’IFEA à Istanbul

« Documenter et diffuser le patrimoine néolithique d’Anatolie, pont culturel vers l’Europe »

Cite this article as: Néhémie Strupler, "Compte-rendu de la conférence de presse du projet européen mené par le Pôle Archéologie de l’IFEA à Istanbul," in Dipnot, 22/09/2019, https://dipnot.hypotheses.org/2325.

L’Institut Français d’Études Anatoliennes à Istanbul (IFEA) a tenu une conférence de presse le jeudi 19 septembre 2019 à l’Institut Français d’Istanbul afin de réunir les médias locaux et de présenter les premières images du documentaire « Moving Stones » réalisé dans le cadre du projet européen « Documenter et diffuser le patrimoine néolithique d’Anatolie, pont culturel vers l’Europe ».

Dans le cadre de l’instrument d’aide de pré-adhésion de la Turquie à l’Union Européenne, l’IFEA supervise la réalisation du film documentaire  « Moving Stones » par VTR sur le patrimoine néolithique anatolien, en partenariat avec les associations İMEÇE (İnsan, Mekân, Enerji ve Çevre Derneği, Ankara) et BABiL (Toplum Kültür Sanat Çalışmaları ve Belgesel Sinema Derneği, Istanbul).

Ce projet vise à mettre en son et en images le patrimoine archéologique anatolien afin d’illustrer l’adoption et le transfert du Proche-Orient vers l’Europe des connaissances parmi les plus marquantes de l’épopée humaine, la domestication et la sédentarisation. Ainsi, le patrimoine archéologique anatolien est mis en avant comme preuve du dialogue, de la collaboration et des échanges transfrontaliers continus à toutes les périodes, eux-mêmes éléments moteurs de l’humanité.

L’auditorium de l’Institut Français à Istanbul pendant la conférence de presse
Auteur : VTR

Pour l’ouverture de la conférence de presse, à la suite des mots d’introduction de son directeur, Bayram Balcı, l’IFEA et ses partenaires ont eu l’honneur de laisser la place à deux importantes personnalités pour introduire le projet : M. Alexander Fricke de la Délégation de l’Union européenne en Turquie puis M. Şeref Ateş, directeur de l’Institut Yunus Emre.

Une deuxième partie de la conférence de presse était consacrée à la direction du projet avec la participation du directeur du projet, Néhémie Strupler (IFEA) et les représentants des deux partenaires, Kumru Arapgirlioğlu (iMEÇE) et Semih Çelik (Babil).

La troisième partie de la conférence de presse était organisée autour d’une discussion commune entre Martin Godon, préhistorien et attaché de coopération scientifique et universitaire de l’Ambassade de France, Enis Rıza, réalisateur du film documentaire et le professeur Edhem Eldem, titulaire de la chaire d’histoire turque et ottomane au Collège de France.

Orateurs de la discussion sur l’archéologie et le dialogue interculturel (de gauche à droite) : Edhem Eldem, Enis Riza et Martin Godon
Auteur : VTR

Cette discussion a été l’occasion de rappeler le contexte pour les médias et le public. La période néolithique qui débute au Proche-Orient vers le 10e millénaire avant J.-C. et se termine dans cette région du monde au 5e millénaire avant J.-C. correspond à un changement profond du comportement humain face à la nature. On assiste du passage de la vie humaine nomadique, fondée sur la chasse et la cueillette, à un mode de vie sédentaire, fondée sur l’agriculture. L’Europe bénéficiera avec 4000 ans de décalage l’adoption de ces innovations proche-orientales. La géographie anatolienne a donc joué un rôle déterminant dans le transfert de ces connaissances entre, d’une part, le Proche-Orient et, d’autre part, le Sud-est de l’Europe et le bassin méditerranéen. Dès lors, ce patrimoine commun est une preuve éclatante du dialogue, de la collaboration et des échanges transfrontaliers continus à toutes les périodes.

Les retours du public et la couverture dans la presse tant grand public que spécialisée dans les jours suivants prouvent le franc succès de cette initiative et que la projection du documentaire est d’ores et déjà largement attendue.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.