Entrée dans l’été…

2011 10 BenusenDiy
Quartier Ben U Sen, Diyarbakır, JFPérouse, 10/2011
À l’aube déjà chaude de l’été anatolien – moment de dispersion, de migrations, de mobilités, de montée en alpages de tous ordres – nous tenions d’abord à saluer ceux qui vont quitter l’équipe.

Du côté des pensionnaires-MAEDI, nous quittent Élise Massicard (pour le CERI) et Olivier Henry (pour PSL), du côté du CNRS, nous quitte Benoît Fliche, affecté CNRS depuis la rentrée 2012, qui doit rejoindre l’IDEMEC à Aix-en-Provence. De même, Gabrielle Angey, doctorante-AMI (restée deux ans) et Yohanan Benhaim, doctorant-AMI, regagnent la France ; mais ils restent impliqués dans l’ANR-Transfaire et/ou la collaboration IFEA/IFPO autour d’Erbil. Nous savons que tous ces partants seront des ambassadeurs et des relais actifs de l’IFEA. Ils vont contribuer à agrandir la toile des anciens dont nous essayons de mieux apprécier l’étendue et que nous tentons de mieux organiser et activer/mobiliser.
Au sein de l’équipe administrative, un départ est également à signaler. Isabelle Verdier, qui a occupé successivement les fonctions de bibliothécaire, puis, à partir de 2008, de secrétaire à l’IFEA rentre elle aussi en France où elle relèvera de nouveaux défis professionnels.

Ce faisant, nous accueillerons de nouveaux collaborateurs à la rentrée 2014, Clémence Scalbert-Yücel, pensionnaire scientifique affectée à la direction du Pôle contemporain et Martin Godon, pensionnaire scientifique qui prendra la responsabilité du Pôle archéologie, côté MAEDI. Sur le versant des Aides à la Mobilité Internationale (AMI), viennent nous rejoindre Ayşe Akyürek et Lydia Zeghmar ; sachant que deux bénéficiaires de l’AMI lors de la campagne d’attribution de septembre 2013 ont demandé une prolongation de 9 neuf mois supplémentaires (Aziliz Pierre et Katarzyna Papiez). Parallèlement signalons que notre collègue Faruk Bilici (INALCO) a obtenu une prolongation de son affectation auprès du CeAlex d’Alexandrie, pour poursuivre son entreprise « Alexandrie ottomane« . Ce programme garantit un lien fort entre cet institut et l’IFEA.

Nous voulions aussi saluer le succès de jeunes enseignants-chercheurs liés à l’IFEA (parce qu’anciens doctorants ou post-doc) : Juliette Dumas, ancienne boursière, recrutée comme MDC à Aix-Marseille, Ségolène Débarre, ancienne stagiaire-OUI et ancienne post-doc-ANR, recrutée comme MDC à Paris-I, Benjamin Gourisse, ancien doctorant et ancien post-doc ANR, recruté à Paris-I ; et enfin Yoann Morvan, ancien post-doc-CNRS auprès de l’IFEA, qui est entré au CNRS (IDEMEC). Cilia Martin, ancienne doctorante IFEA, a par ailleurs soutenu avec succès sa thèse à l’EHESS ce mois de juin 2014. Nous tenons à féliciter tous ces collègues : ils seront très certainement des collaborateurs forts de notre Institut, dans leurs institutions et environnements respectifs.

 Cette newsletter pré-estivale met à dessein l’accent sur l’archéologie dont la saison « sur le terrain » s’ouvre, après la réunion annuelle de Gaziantep au cours de laquelle les autorités turques ont tenu à rappeler leurs attentes.
Profitons-en pour rappeler la parution d’Anatolia Antiqua XXII et d’un nouveau Dossier de l’IFEA réalisé par Elifnaz Durusoy qui explore les possibilités de création d’une « route culturelle » entre Milas et Labraunda.

Mais en même temps l’IFEA vit la saison des grandes réunions ANR (Neoreligitur / Transfaire / Marges) qui s’enchaînent.

Il ne me reste qu’à vous souhaiter à tous un bien bel été, que les élections présidentielles d’août en Turquie vont particulièrement animer. Notre plus grand souci concerne nos voisins syrien et irakien (auxquels était consacré le présentoir de juin 2014). Outre les drames humains qui n’en finissent pas – générateurs d’irréversibles failles  et traumatismes dans les sociétés concernées–, les préjudices portés aux patrimoines paraissent d’une gravité exceptionnelle. À ce titre, nous partageons pleinement et relayons le cri de détresse lancé par les collègues spécialistes de ces pays.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.